passeport - Illustration de l'article sur les visas
7 décembre 2019 /

Si vous vous aventurez en dehors des frontières européennes, il est possible que vous ayez besoin d’un Visa. Le visa est un document officiel qui va vous permettre de passer les frontières d’un pays. Quoi, vous n’en avez jamais entendu parler ? Peut être parce que en tant que français, nous avons accès à beaucoup de pays sans aucun visa. Mais pour toutes les personnes qui souhaitent s’expatrier aux Etats-Unis par exemple, c’est une étape obligatoire! Peut être même qu’un visa sera bientôt nécessaire pour se rendre au Royaume-Uni, puisque le pays va sortir de l’Union Européenne avec le Brexit et donc du territoire concerné par la libre circulation des personnes.

Le visa, comment ça marche et à quoi cela peut servir, c’est parti! Et si vous préférez les vidéos:

Comment fonctionnent les visas ?

Les visas sont intimement liés à la création des Passeport, et sont un document officiel, délivré par un Etat permettant à une personne d’accéder à son territoire. Le visa est donc un document, dont chaque particulier peut faire la demande pour voyager.

Les visas permettent à un Etat de réguler l’immigration au sein de ses frontières MAIS sont aussi une arme diplomatique importante. Les accords bilatéraux (ou multilatéraux) qui se fond avec les différents pays permettent aux personnes de circuler plus ou moins librement à travers le monde.

Il existe bien des types de visas différents: tourisme, affaires, longue durée, étudiant, journaliste… Il va y avoir des visas pour toutes sortes d’activités ou de professions, afin de toujours savoir précisément la durée de votre séjour et son objet ou suivant votre occupation. Vous avez déjà entendu parler du passeport diplomatique ? Et bien ce passeport là vous offre des droits supplémentaires car vous appartenez au corps diplomatique de votre pays. Pour ma part, lors de mon VIA j’avais un passeport de service: plus de droits que le passeport commun, moins que le passeport diplomatique et à durée déterminée (j’ai du le rendre dès mon retour).


Comment savoir si j’ai besoin d’un visa?

En tant que français, le plus simple pour savoir si vous avez besoin d’un visa, reste de vous rendre sur la section « Conseils aux voyageurs » du site du ministère des affaires étrangères. Il vous sera clairement indiqué dans la section « Entrée/séjour ». Pour les lecteurs francophones non français, les sites des ambassades du pays où vous souhaitez vous rendre établies sur le territoire du pays d’où vous êtes citoyens vous renseigneront également.

LIRE AUSSI: 5 sites internet à visiter absolument avant de partir !

Il y a plusieurs façon de demander un visa, parfois il est OBLIGATOIRE de faire la demande à l’avance (par exemple si vous êtes français, pour vous rendre en Algérie, en Chine ou au Cameroun). Il est quelques fois POSSIBLE de faire une demande directement à l’aéroport d’arrivée (par exemple au Cambodge, à Cuba ou à Madagascar). Mais si vous devez avoir des documents bien précis sur vous, il est souvent plus sécurisé de le faire à l’avance. Et il est dans certains cas possible de voyager sans visa, voire sans passeport, comme au sein de l’Union Européenne (si vous êtes européen).

Je vous recommanderai TOUJOURS de faire vos demandes à l’avance! Vous aurez accès sur le site du consulat du pays que vous souhaitez visiter à toutes les informations sur les documents à fournir, la durée des différents visas… Car oui, il existe de nombreux visas différents, et vous devez parfois réunir de nombreux papier! Il est donc toujours plus simple de le faire de chez vous avec vos documents sous la main, plutôt que dans un aéroport au bout du monde.


Quelles sont les conditions pour obtenir un visa ?

Tout dépend des pays visités, mais vous aurez souvent besoin d’une photo d’identité. Celle-ci devra parfois répondre aux normes spécifiques du pays visité (fond blanc, gris, avec lunettes, sans, cheveux tirés… vous voyez).

Le plus souvent vous aurez également besoin d’un passeport avec une durée de validité suffisante (souvent 6 mois), pour être certain que vous pourrez repartir tranquille. Vous aurez à remplir des formulaire avec nombre d’informations sur votre identité, la raison de votre voyage, sa durée, l’adresse à laquelle vous résiderez et si vous connaissez des gens sur place. Aussi, on pourra vous demander des photocopies de vos billets d’avion aller ET retour. Et même vos relevés bancaires des mois précédents. Car oui, vous devez prouver que vous pouvez vivre dans le pays, mais également que vous allez rentrer bien au chaud dans votre pays d’origine pour retrouver vos finances. Vous trouvez que c’est une intrusion dans votre vie privée ? On en reparle plus tard 😉

La liste des documents à fournir…

Le visa c’est donc une première approche de l’administration d’un pays. Prenez ça comme un exercice et prévoyez assez de temps pour faire la demande. Si le e-visa n’est pas disponible (cela reste encore rare), vous allez devoir envoyer vos documents ET VOTRE PASSEPORT par la poste. Oui cela est normal! Le visa sera en fait un bout de papier cartonné accroché ou collé directement dans votre passeport.


Les visas quand on a un passeport Français (et/ou européen)

En général les passeport européen, et notamment le passeport français, sont très bien classés. Classés ? Et bien oui, car votre passeport et votre nationalité détermine le nombre de pays qui vous seront facilement accessibles. Si vous êtes français, sachez que sur 198 pays, vous pouvez avoir accès à:

  • 127 pays sans visa
  • 42 pays avec un visa que vous pouvez faire directement à l’aéroport d’arrivée
  • 29 pays requièrent obligatoirement un visa

C’est quand même pas mal comme score non ? Et bien sachez que nous sommes classés quatrième (ex-aequo avec d’autres pays) concernant les pays auxquels notre passeport nous donne accès. De quoi voyager dans pas mal de pays l’esprit léger…

Cette dame vient de gagner un passeport français!

Attention: il y a toujours une durée de séjour, souvent comprise en un et trois mois. Même en Europe, vous n’êtes pas sensés passer plus de 90 jours sur un territoire. (Evidemment, cela pose des questions d’impôts et de domicile).


Le passeport français, un statut privilégié ?

Oui. Les détenteurs de passeport des pays « du Nord » (surtout – voir la carte) et d’autres pays chanceux ont des privilèges. Ces citoyens là n’ont pas à prouver qu’ils ont « dignes » de voyager. Car je parle ici majoritairement des simples visas touristiques. Le voyage, cette ouverture culturelle sur le monde si joliment encouragée par chez nous, est en fait un luxe auquel nous, habitants ayant la chance d’être nés dans les pays « du nord », avons le droit. Ce droit au voyage, à la découverte, aux vacances à l’étranger est restreint, voire impossible pour certaines personnes de certaines nationalités. Même sans parler de l’argent nécessaire au voyage, le visa est une prérogative étatique et bien souvent, un refus ne comporte pas ou peu d’indications et il n’est pas toujours possible de faire appel.

Quand nous voyageons en Asie du Sud Est ou en Amérique Latine, personne ne nous demande de prouver que nous n’allons pas rester indéfiniment sur place. Pourtant, nombreux sont les « expats » qui vivent illégalement sur des territoires étrangers. Ils profitent de sorties régulières aux postes frontières pour renouveler des visas touristes (et donc toujours dépendre fiscalement de la France – et de ses avantages, comme le chômage, le visa ou la sécurité sociale). Et cela peut durer des années. Mais les pays qui les accueillent ne nous demandent tout de même pas plus de preuves.


La liste des papiers pour certaines nationalités est complètement ahurissante, et même quand tout est en ordre, un pays peut décider de refuser un visa. Quand on pense que parfois la Poste ne fonctionne pas dans ces pays, comment faire les demandes dans les temps? Et à quel coût?

Car si nous, français, nous avons accès à de multiples destinations gratuitement… Les visas pour la France coûtent entre 60 et 90 euros. Sans compter le prix que va coûter la procédure à la personne! Notamment le fait de parfois devoir se rendre dans une autre ville pour avoir un rendez-vous en personne à l’ambassade. Ou les frais des timbres postaux pour être sur que le passeport (souvent cher) ne se perde pas en route.


Mesurons notre chance

Quand nous voyageons, bloguons à travers le monde, envoyons des photos de paysages de rêves… Nous devons prendre la mesure de la chance et du luxe que constitue le voyage. Nous bougeons facilement. Sans trop avoir à s’inquiéter. Quand les habitants des pays qui nous accueillent (vous savez, ceux que vous prenez en photo pour Instagram en disant à quel point ils sont heureux et accueillants?), eux, doivent subir des frais, des processus d’administration lents et coûteux, simplement pour avoir le droit de voyager. Pourquoi bloquons nous autant le droit des autres à venir « chez nous » ? Quand nous sommes biens contents d’aller « chez eux » ?

Carte du monde des passeports qui offrent la plus grande facilité à voyager.

( Parce que nous – voyageurs de pays riches – rapportons de l’argent? Oui le touriste rapporte, mais si une personne d’un pays « pauvre » parvient à payer un avion A/R pour venir en France, ne va -t-elle pas dépenser de la même façon ? Quand bien même, a mon avis, cette personne a le droit de voyager et de visiter )

En vivant à l’étranger, j’ai mesuré la chance énorme que j’avais d’être française. Que ce soit en matière d’aides sociales, d’éducation… Mais également tous les privilèges que ma nationalité me donne à l’étranger. Et cela me met mal à l’aise. En tant que citoyenne qui voyage, j’ai du mal à cautionner que mon pays fasse payer des frais importants (surtout pour des personnes aux revenus modestes) et restreigne autant son accès, à des personnes qui pourtant nous accueillent à bras ouvert.

C’est vraiment un privilège que de pouvoir voyager sans trop de peine. Et de pouvoir immigrer tout aussi simplement en est un autre. Je vous parlais d’un statut particulier un peu plus haut: celui d' »Expat ». Mais je garde ce mot là pour l’article de la semaine prochaine: « Suis-je un expat’? », un nouveau rendez-vous des histoires expatriées.

Pour aller plus loin:

Pour aller plus loin, je vous conseille ces deux courts articles sur l’histoire de deux artistes Ougandaises, et de leurs périples pour se rendre à l’étranger:

Sources:

1 Commentaire »

Envie de réagir ou de poser des questions ? Laissez un commentaire!

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

EXPATRIATION


VOYAGE



ILLUSTRATIONS

© 2020 - Designed by Alexienne aka Le vent en poulpe | Proudly powered by WordPress.