15 juin 2015 /

Bonjour à tous ! On se retrouve pour la deuxième partie de mes carnets de voyage au Cambodge ! (Retrouvez la première partie ici!)

Finalement le délai pour la publication de la suite du périple du Khmer New Year aura été plus long que prévu, à cause d’une longue coupure internet (chez moi – et d’un dysfonctionnement du scanner – au bureau), « bienvenue au Cambodge ». Il faut dire que la saison des pluies commence, et qu’à chaque fois la peur s’installe: les câbles électriques vont-ils tomber? Internet va-t-il être coupé (et travailler sans internet devient difficile)? Ma facture d’électricité va-t-elle augmenter (car apparemment nous payons les réparations, donc sans électricité pendant 15 jours on paye le double d’une facture traditionnelle – NORMAL)? Mon plafond va-t-il me tomber sur la tête (oui parce qu’en fait, y’a déjà des petits morceaux qui me tombent dessus)… ?

Mais bon, voici donc la partie la plus longue de ces vacances au Cambodge: THE TREK IN THE JUNGLE ! 

Le Trek se passait dans le Ratanakiri, une province du nord-est du pays. Avec le Mondolkiri, le seul endroit du Cambodge qui n’est pas plat. Genre, y’a des petites montagnes. Egalement une zone de refuge pendant le régime des Khmers Rouges, ainsi qu’une zone de passage – plus ou moins légal –  de frontière, avec une culture particulière (un mélange de tribus – dans le sens de villages avec leurs propres langages, habits, religions… – laotiens et khmers).

Un trek plutôt mouvementé ! Entre un pantalon déchiré, des piqûres de guêpes, et des bambous…
Retrouvez les adresses en bas de l’article !

Les carnets de voyage

Les adresses

Voilà donc pour ce trek effectué avec Parrot Tour, depuis Banlung. Le prix est un peu ouf (130$) pour un trek 3 jours, 2 nuits, mais on mange pendant trois jours et on est très bien accueilli pour la soirée « chez l’habitant », alors ça vaut le coup !

On peut aussi choisir des treks plus courts (2 jours, une nuit), ou plus longs (jusque 11 jours – mais sérieux, faut avoir des jambes en béton).

D’après quelques amis, le Mondolkiri reste plus joli à voir que le Ratanakiri. Mais je ne peux pas donner mon avis car je n’ai pas été dans cette région. Dans tous les cas, c’était vraiment une expérience pleine de surprises et je suis très contente de l’avoir faite!
Pour Parrot Tour, il faut aussi savoir qu’ils peuvent garder nos surplus de sac dans des box fermées (ou en tout cas dans un local, je ne sais pas j’ai pas vu), ce qui nous a permi de nous alléger en vêtements !

Par contre je ne vous parle pas du Tree Top, de sa douche qui ne ferme pas – dans une chambre pour deux, de sa porte qui ne se ferme que de l’extérieur ou de l’intérieur – dans une chambre pour deux, de sa chambre pour deux alors qu’on avait réservé pour trois (au moment de notre départ – donc en face à face – donc on savait qu’il y avait de la place a la base), et de l’amabilité sans faille de la fille de la réception. Bon certes, c’était une période de vacances, mais quand même…

Voilà pour mon expérience la plus sportive du Cambodge (avec le Kayak à Battambang, on en reparlera).
A bientôt pour la suite du Khmer New Year !Prochaine étape: Kampong Cham et Chiro ! 

Parrot Tour: Website / Phone: +(855)97 40 35 884 / Addresse: juste avant Tree Top.

2 Commentaires »

  1. Danielle Perusseau
    15 juin 2015 à 20 h 17 min

    Super !

Envie de réagir ou de poser des questions ? Laissez un commentaire!

EXPATRIATION


VOYAGE



ILLUSTRATIONS

© 2019 - Designed by Alexienne aka Le vent en poulpe | Proudly powered by WordPress.